La chasse et les fusils fins

La chasse et les fusils fins

LES GENTILSHOMMES CHASSEURS

                                 Marquis de Foudras (1800-1872)

 

 

"Mon cher ami, vous ne serez jamais qu'un ignorant, si vous continuez a aimer la chasse avec une passion aussi désordonnée. Hier, vous n'avez pas fait votre thème, et aujourd'hui vous m'avez tout l'air de ne pas Faire votre version.

— Mais, monsieur l'abbé, — répondais-je, — le latin me sera très-inutile.

— Pourquoi cela, monsieur le raisonneur?

— Parce que mon père ne voulant pas que je serve l'empereur, je n'aurai rien de mieux a faire que d'entrer dans les ordres, et alors vous comprenez que le
latin...

— Oui, oui. je comprends, petit insolent, —s'écriait l'abbé, qui était d'autant plus indigné que je négligeasse mon latin, qu'il profitait pour l'apprendre un peu des  leçons qu'il me donnait.

— Mais vous allez avoir affaire à moi.

En deux bonds j'étais hors de la salle d'études, en quatre autres j'atteignais le jardin, cinq minutes après .
je rejoignais le garde-champêtre, que j'avais vu passer, le mousqueton sur l'épaule, et pendant que je parcourais les champs, le bon abbé Garchery disait hénignement  son bréviaire... en français.

Je rentrais a l'heure du dîner, le front baigné de sueur, les joues écarlates, les vêtements en désordre ; l'abbé venait se placer k côté de moi : il avait l'air solennel et même sévère.

— Il paraît que les leçons ont mal été aujourd'hui — disait mon père.

— Il n'y en a pas eu — reprenait l'abbé.

— Ah ! c'est différent — continuait mon père

—  j'aime mieux qu'on ne fasse rien que de mal travailler.

 
 Les choses en étaient là quand arriva le jour de mes treize ans accomplis, 29 octobre 1813. L’abbé Garchery et moi, nous prenions notre leçon de latin [...] En ce moment, la porte s’ouvrant me montra mon père debout sur le seuil. Il tenait à la main un objet renfermé dans un fourreau de serge verte, dont la forme allongée fit battre mon cœur.
— L’abbé, dit-il avec un embarras admirablement joué, vous allez me gronder ; mais ma foi, cela s’est toujours fait ainsi dans ma famille ; mon fils entre aujourd’hui dans sa quatorzième année.
— Ce qui signifie, monsieur le comte, qu’il doit redoubler de zèle pour ses leçons.
— Je suis de cette opinion ; mais cela signifie aussi qu’il a atteint la majorité légale pour chasser, et que je lui donne ce fusil.
« Je poussai un cri de joie et je courus me précipiter dans les bras de mon père, que je priai de répéter encore ce qu’il venait de me dire, car je ne pouvais en croire mes yeux et mes oreilles.
— Voilà aussi, continua mon père en ramenant devant lui sa main gauche qu’il tenait derrière son dos, voilà aussi une carnassière, un fouet de chasse, des sacs à plomb, une poire à poudre, des pierres de rechange et quelques menus ustensiles que tu trouveras quand tu en auras besoin.
— Vous avez oublié les bourres, monsieur le comte, permettez-moi de réparer cette omission.
* Et l’abbé, prenant sur la table mon rudiment [livres et cahiers], me le tendit d’un air navré.
— Allons, allons, l’abbé, dit mon père, ne lui gâtez pas son plaisir ; il travaillera mieux maintenant. Une passion satisfaite prend moins de temps qu’une passion malheureuse, parce qu’on ne peut pas toujours 
agir, au lieu qu on peut toujours rêver. Vous verrez que vous serez plus content de lui... »
 
foudras-n6143-z.jpg
 
L'ouvrage le plus célèbre du marquis de Foudras.

Le plus célèbre ouvrage du marquis de Foudras. Le texte emblématique de la vénerie de l’ancien régime, sur lequel se construisit le renouveau de la vénerie française du XIXe siècle. Une remarquable galerie de grands veneurs, d’admirables chasseurs, d’hommes et de chiens, présenté avec passion, humour et talent par l’un des acteur de ces chasses mémorables. 

Ce volume est le sixième de la collection des Œuvres cynégétiques complètes illustrées du marquis de Foudras (1800-1872), célèbre « gentilhomme chasseur » bourguignon, publiée à l’occasion du deux centième anniversaire de sa naissance.
 


15/07/2017
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 40 autres membres